Divers

Mes sources d’inspirations

24 avril 2015

Quand on est créatrice, on s’entend souvent demander: “Mais comment trouves-tu l’inspiration”. Allez, je suis sympa, aujourd’hui je vous donne mes cinq “techniques” pour trouver l’inspiration.

P1120171Trouver l’inspiration ?

En fait, dans mon cas, il s’agit moins de la trouver que de la canaliser. Comme beaucoup, j’ai environ 1000 idées à la minute, pas toutes réalisables (loin de là !). Le problème est donc de débroussailler tout ça, de donner corps aux idées et envies et de voir si techniquement je peux les réaliser ou non.

Comme mon cerveau bouillonne sans arrêt de pensées en tout genre (je sais que vous savez de quoi je parle: enfants, maison, couple, vie sociale, loisirs, boulot…) il m’est parfois difficile de faire le tri sans “calmer” le jeu.

J’utilise donc tour à tour ces sources d’inspiration pour réorganiser mes idées, me concentrer sur l’une d’entre elles et, peut-être, lui donner vie.

Les fameuses sources

1. La forêt

Il est vrai qu’ici, en Picardie, nous avons un climat pourri. Mais nous avons aussi de magnifiques forêts. Ces forêts dans lesquelles j’ai marché depuis que je sais marcher. Ces arbres qui ont accueilli mes errements adolescents, mes pas d’enfants, mes réflexions d’adulte. A chaque fois que j’ai besoin de me ressourcer, je vais marcher en forêt. J’ai la chance d’avoir toujours vécu avec une forêt à proximité, et aujourd’hui je pourrais même y entrer en escaladant le grillage au fond de mon jardin ^^.

Marcher, seule, au milieu des arbres est une grande source de paix et d’inspiration pour moi. Dans ce cas c’est sans musique, sans appareil photo. Juste la forêt et moi. Je respire, j’écoute, et mes idées se calment, mon corps prend le rythme du souffle de vent dans les branches. Tout doux, tout doux.

En général, je reviens apaisée et prête à prendre mon carnet et à noter ce que mon esprit a décanté.

2. Les chants d’oiseaux

P1110883

C’est vrai que ça peut rejoindre le premier point, mais ces deux sources fonctionnent indépendamment alors il me semblait juste de les différencier.

Là encore, c’est une chance pour moi de vivre à la campagne et d’entendre à toute heure du jour pépier les oiseaux (la nuit, j’entends le hibou, c’est tout aussi apaisant). Je ferme les yeux et j’ouvre tout grand mes oreilles… Je suis transportée en un rien de temps dans un autre monde ^^

Quand il n’y a pas d’oiseaux (ou quand il y en a moins comme en hiver), je triche avec l’application Taomix.

3. Pinterest

Attention !! Car Pinterest peut fonctionner aussi comme un antidote à l’inspiration ! C’est-à-dire que vous pouvez facilement vous retrouver avec les yeux et le cerveau en compote à force d’en voir trop, trop vite. Il vaut donc mieux limiter son temps sur Pinterest et définir à la base s’il s’agit d’une visite pour “voir” ou si il y a vraiment une volonté de développer l’inspiration. Juste pour voir, c’est bon, regardez tout votre saoul, épingler à gogo, et laisser mûrir, il en sortira peut-être quelque chose.

Mais si vous voulez vraiment vous en servir pour vous inspirer sur un projet particulier, pour développer une idée, là, je vous conseille de sortir de suite de votre fil d’actus et de passer par la recherche. Faites une recherche sur différents mots-clés qui vous semblent correspondre à votre idée et épinglez les images dans un tableau dédié.

Voici par exemple mon petit mood-board créé quand je mûrissais les mobiles cygnes couronnés:

 mood-board-cygne

Vous avez maintenant un aperçu du processus créatif qui m’a mené aux mobiles ^^

4. Regarder mes filles jouer

les_filles_jouent

Leur imagination nourrit la mienne. Et comme je travaille beaucoup pour les enfants, les regarder s’inventer des histoires, des mondes, des créatures, me donne une inspiration dingue. Généralement, je garde un carnet à portée de main dans ses cas-là ^^

5. Prendre une longue douche chaude

 (Non, n’insistez pas, pas de photo pour celle-là ^^)

Certes, ce n’est pas la technique la plus écologique, mais elle est trèèèès efficace.

L’eau très chaude me met dans une sorte de transe, plus rien n’existe, je suis concentrée sur mon idée. Parfois, si je suis très fatiguée, je m’envole presque au pays des songes, et c’est là que je rapporte des idées, encore très vagues mais qui vont rester infuser dans un coin de ma tête jusqu’à ce que je les aie cernées.
Parfois, lorsque je suis bien lucide, mon esprit se met alors à fonctionner comme un ordinateur, je visualise les étapes de fabrication, les procédés possibles, j’écarte des idées infaisables, je passe en revue les fournitures nécessaires, bref, je sors de la douche avec (presque) tout le processus en tête (et propre ^^).

Et vous ?

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

You Might Also Like

8 petits mots

  • Reply Lavieestsibelle 25 avril 2015 at 08:39

    quel joli post plein de poésie !!!! Très apaisant…. Comme toi j’ai le cerveau qui bouillonne et il m’est très difficile d’arriver à canaliser mes idées … Je devrais aller marcher…. Tu as raison la nature est ce qu’il y a de plus inspirant et surtout de plus doux…. Bon samedi Léa 🙂

    • Reply Léa 25 avril 2015 at 11:24

      Merci ! Oui, nos cerveaux sont tellement hyperconnectés qu’il est difficile de retrouver un peu de calme. La nature, la marche en mode off sont vraiment des moments ressourçants. Bon week-end à toi !

  • Reply Amely.design 4 mai 2015 at 14:18

    Coucou, quelle bonne idée de s’apaiser pour trouver l’inspiration !!! Je vais en prendre de la graine, ça m’évitera peut être de partir dans tous les sens !! Trés bon conseil, je le garde en tête!!merci

    • Reply Léa 4 mai 2015 at 16:40

      🙂 C’est vrai qu’on cherche souvent l’inspiration alors qu’en fait elle est déjà là mais elle est ensevelie sous un tas d’autres choses ! Merci de ton petit mot ♥

  • Reply Aline 12 mai 2015 at 17:24

    Au hasard de mes promenades sur le net, me voici propulsée dans un univers plein de merveilles !
    De bien jolies façons de canaliser, trier, épurer sa ferveur créatrice pour n’en ressortir que l’essentiel !

    Je suis entièrement d’accord et adepte pour la douche (trèèèèèès chaude !!!!! et trèèèèèès longue !!!!), je crois qu’il n’y a qu’ici que je suis vraiment tranquille et que l’on me laisse TRANQUILLE (sauf lorsque j’ai un petit loup de 13 ans qui rentre dans la salle-de-bain avec sa tablette pour me demander le code d’accès afin de télécharger son APP du jour….) ou bien (mais cela reste de petits moments rares et exceptionnels) dans le jardin, sous le cerisier, allongée sur un plaid en compagnie de mon petit chien au doux nom de Ben’J (une crème de shih-tzu !) ou encore, juste avant de plonger dans le royaume des Rêves !

    En tout cas, une chose est sûre, c’est lorsque je suis en quête de création, j’ai la tête en pleine effervescence de jour comme de nuit… jusqu’à ce que j’ai enfin pu lui donner forme ou l’effacer à tout jamais parce qu’impossible à réaliser pour diverses raisons face à la dure réalité !

    Bonne semaine et au plaisir de venir à nouveau me promener par ici !

    Aline

    • Reply Léa 13 mai 2015 at 19:16

      Je suis tout à fait comme toi, et c’est épuisant je trouve ce bouillonnement incessant ;). La douche c’est vraiment le truc qui marche, parce que, comme tu dis, on me laisse tranquille, c’est terrain miné, tout le monde le sait à la maison, le moment de ma douche c’est sacré 🙂 Juste avant de dormir aussi, c’est vrai bien souvent ! J’ai aussi un carnet sur ma table de nuit (illisible car j’y écris dans le noir, juste pour ne pas perdre une idée :D)
      Merci d’avoir pris le temps d’écrire ce com’ et à très bientôt j’espère ! ♥

  • Reply Sarah 29 juillet 2015 at 10:15

    Quel bel article, plein de douceur. Comme toi, je bouillonne et je n’ai rien trouvé de plus ressourçant et efficace que la nature pour apaiser ce flot d’idées et clarifier tout ça !

    • Reply Léa 31 juillet 2015 at 16:28

      Oui, je trouve que le plus dur ce n’est vraiment pas avoir des idées, mais réussir à les canaliser. Nous sommes tellement sollicités au quotidien, il faut vraiment des pauses de nature pour calmer le jeu.

    Laisser un petit mot