L'imaginaire

L’imaginaire. Qu’est-ce que c’est ?

24 avril 2017

Je vous parle d’imaginaire tout le temps, c’est mon crédo, c’est mon monde.

Mais qu’est-ce que c’est en fait ? De quoi on parle exactement ? Qu’est-ce que j’entends par “Imaginaire” ?

Qu'est ce que l'imaginaire ?

Définition

Le petit Larousse nous dit:

IMAGINAIRE

  • adj. (lat. imaginarius). Qui n’existe que dans l’esprit; fictif.
  • n.m. 1. Domaine de l’imagination, des choses créées par l’imagination.  2. PSYCHAN. Chez Lacan, catégorie qui fait le lien entre le symbolique (assimilé à l’inconscient) et le réel; instance qui reflète le désir dans l’image que le sujet a de lui-même.”

Hum. Assez succinct, non ? Et pour cause, l’imaginaire est une notion très difficile à expliquer en quelques mots puisqu’elle est assez abstraite.

Essayons d’aller un peu plus loin.

En creusant un peu

Je ne vais pas vous parler de faits, mais de ressenti.

Pour moi, l’imaginaire est un monde, un univers qui vit dans notre esprit, fait de toutes les images, sensations, représentations que nous avons glané tout au long de notre vie, que ce soit de nos expériences réelles ou des fictions qui nous marqués. Ainsi votre imaginaire est différent de celui de votre voisin car il est composé par votre expérience.

Les histoires que vos parents vous racontaient quand vous étiez enfants, les premières BD ou romans que vous avez dévorés, les films aimés, (même les séries, oui, oui) composent une part de votre imaginaire.

Le réel en fait partie également, parce qu’on n’imagine jamais à partir de rien. Le concret passe par le filtre de nos sens, de nos émotions, de notre compréhension, et notre cerveau en fait une histoire qui n’est déjà plus tout à fait le “réel”.

On ne peut pas parler d’imaginaire sans parler d’imagination et notre cher Larousse nous le rappelle qui définit l’imagination comme notre faculté à se représenter par l’esprit des choses ou des faits irréels, notre faculté d’inventer, de créer, de concevoir.

Ainsi, l’imagination est nourrie par l’imaginaire et inversement.

L’imaginaire serait alors une sorte de réservoir qui se remplit lui-même. Plus notre imagination sera riche, plus notre imaginaire le sera aussi. Ce qu’on s’imagine, ce qu’on se représente vient remplir ce réservoir, dans lequel on puisera également pour imaginer, se représenter.

Comme une boucle.

Imaginaire

Photo credit: GabrielaP93 via Visualhunt.com / CC BY

 

On peut distinguer deux types d’imaginaire: l’imaginaire collectif (ou social) et l’imaginaire individuel.

Imaginaire collectif

Si je vous dit “pays imaginaire” vous penserez certainement à Peter Pan, parce que ce roman fait partie de notre imaginaire collectif dans notre culture européenne. Alors que d’autres cultures pourraient en avoir une autre représentation.

L’imaginaire collectif nourrit chacun de nos imaginaires individuels. C’est notre base.

Les fées, elfes, sirènes, dragons… n’ont pas été inventés par une personne. Ce sont des croyances ancrées dans notre mémoire collective et qui remontent tellement loin qu’il est difficile d’en trouver l’origine. Les croyances et superstitions diverses ont été pour nos ancêtres la seule manière d’expliquer le monde. C’était vital pour eux, parce que nous autres humains sommes ainsi faits qu’il nous faut “comprendre” pour appréhender les choses. La capacité d’imagination de l’être humain est formidable. Elle est à l’origine de l’invention, de la création. Sans elle rien n’aurait pu avoir lieu.

L’imaginaire collectif vient de l’aube de l’humanité

Les croyances sont arrivées avec l’intelligence.

Il s’est ensuite développé selon les lieux, les cultures. C’est la raison pour laquelle tant de nos contes classiques, légendes et mythes ont leurs équivalents dans d’autres parties du monde. Tout cela vient d’une même base, née en même temps que l’humanité.

Ensuite, les lieux, les conditions de vie, les expériences de chaque peuple ont nourri cet imaginaire collectif et ont fait que d’autres croyances ont vues le jour, d’autres histoires. D’un imaginaire collectif, nous sommes passés à DES imaginaires collectifs. Et chacune de ces croyances a été intégrée aux peuples de ces différentes cultures, de tradition orale en tradition écrites, les superstitions, les mythes, les légendes, se sont transmises comme un héritage primordial, parce que tout ce qui fait une culture se trouve là. Alors chacun intègre à son propre imaginaire ce qui lui a été transmis de l’imaginaire collectif.

Imaginaire individuel

Et on en arrive à l’imaginaire individuel. Que chacun nourrit de son expérience, de ses peurs, de ses espoirs, de ce qui l’a marqué tout au long de sa vie. De tout ce qui fait son inconscient.

De fait, notre imaginaire est notre stock interne d’images. Notre imagination puise à l’intérieur pour visualiser, anticiper, se souvenir… Si on regarde bien, d’ailleurs, seul le présent, l’instant T (celui où vous lisez ces lignes) est réel. Le passé est imaginaire puisque nous nous le représentons à travers le filtre de la mémoire, et l’avenir l’est aussi puisqu’en l’anticipant nous ne faisons en fait que l’imaginer… Le passé et l’avenir sont donc individuels, puisque faisant partie de notre imaginaire personnel.

Fascinant, non ?

Notre imaginaire est en perpétuelle évolution.

Et nous pouvons choisir de le laisser se débrouiller seul, ou nous pouvons lui laisser une vraie place dans notre vie, le choyer, le nourrir, le développer et s’en servir comme du super-pouvoir qu’il est. Qu’ils sont, imaginaire et imagination, la paire magique.

J’ai été une grande bavarde, une fois encore ^^

 

J’espère vous avoir éclairée sur ma vision des choses, et je suis curieuse de la vôtre.

Alors et pour vous, c’est quoi l’imaginaire ?

Pour vous, c'est quoi l'imaginaire ? Click To Tweet

Dans le prochain article, on parlera encore d’imaginaire pour aborder à quoi ça sert-il donc.

D’ici là portez-vous bien.

Magicalement,

P.S: Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest

Qu'est ce que l'imaginaire ?

 

You Might Also Like

Pas de petit mot

Laisser un petit mot