L'imaginaire

L’imaginaire. À quoi ça sert ?

8 mai 2017

Après avoir vu un peu ce que j’entendais par l’imaginaire, vous vous posez peut-être la question de savoir à quoi ça peut bien servir dans la vie de tous les jours, qu’est-ce que ça apporte, est-ce que ça vous concerne, est-ce que c’est si important.

L'imaginaire, à quoi ça sert ?

Ben oui, c’est bien joli tout ça, mais ça sert à quoi dans la vie ?

À tout ! ^^ Et voilà comment écrire le plus court article de blog de l’histoire du blogging ^^

En fait, l’imaginaire et son alliée l’imagination sont à la base de notre capacité créatrice. Et ça déjà en soi, c’est énorme.

Mais concrètement, ça veut dire que ça sert au quotidien à anticiper, à appréhender et à résoudre les problèmes ou les événements qui se mettent sur notre chemin.

Que ce soit pour résoudre de petits “problèmes” ou pour inventer, créer, construire, l’imagination est notre outil.

À côté de cela arrive son autre rôle, celui que je qualifierais de primordial, voire de vital, celui de nous offrir une soupape, une fenêtre, une respiration. 

C’est l’accès à notre imaginaire qui nous permet de rêver.

C’est pas fantastique, ça, rêver ? Ce n’est pas vital ?

L’imaginaire, c’est une échappée, un souffle, ce qui nous permet de ne pas devenir totalement fous, ce qui autorise notre esprit à se déconnecter du réel et à se ressourcer.

Nous en avons besoin. Le quotidien, le réel, même dans la plus heureuse des vies est parfois lourd à porter. Pour survivre dans l’avalanche quotidienne de tâches et d’informations qui nous submergent, il faut pouvoir se tourner en dedans, laisser son esprit se relâcher. Sans cette soupape, c’est comme une cocotte minute qui ne peut pas laisser échapper sa vapeur, on explose.

Bien-sûr, l’imaginaire ne sera pas une prévention suffisante à lui seul contre le burn-out ou la dépression, mais il contribue à un bien-être qui peut se révéler salutaire.

Rêver, ça fait du bien, non ?

Photo credit: GabrielaP93 via Visual Hunt / CC BY

Et c’est pour moi aussi ?

Oui !!! Pour tout le monde !!! Re-post le plus court du monde ^^ (j’aurais pu vous faire un article de 4 phrases en fait).

Comme dit précédemment, l’imaginaire est une soupape, et il y a fort à parier que vous aussi vous en avez besoin. En tous cas, si vous vivez dans le même monde que moi, c’est sûr ^^.

Bien sûr, certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres, certains auront un imaginaire plus riche, plus développé, plus “entretenu”. D’autres vont considérer le fait de rêver comme une perte de temps, comme un luxe d’oisif.

Mais croyez-moi, même ces derniers ont besoin de l’accès au rêve.

Je le sais parce que chez moi nous sommes deux extrêmes.
Je suis une personne très imaginative (Very Imaginative Person = VIP ^^), avec une vie imaginaire très riche, je suis une rêveuse quoi, de celles qu’on pourrait considérer comme ayant la tête dans les nuages.
Mon conjoint au contraire est quelqu’un de très ancré dans le réel, dans le concret, les deux pieds, la tête et le reste bien enracinés dans la terre (il est mon plus grand défi ^^).

Vous êtes plutôt comme moi ? Ou plutôt comme lui ?

L’un ou l’autre, si vous êtes ici c’est que vous avez un intérêt pour le sujet, que vous ayez un imaginaire déjà florissant ou que vous ayez entre les mains une petite graine et que vous ayez besoin d’aide pour la faire pousser.

Parce que l’imaginaire, c’est comme une belle plante, voire même comme un jardin.

Il faut l’aider à pousser, l’entretenir, l’aider à se développer.

Et comment je fais pour le développer ?

Et bien je suis là, je vais vous aider ^^

Voyez-moi comme votre “Guide en Imaginaire”.

Bienvenue. Sur votre gauche la porte par laquelle vous êtes entrée, sur votre droite la fenêtre par laquelle vous allez vous envoler.

La bonne nouvelle, c’est que dès aujourd’hui (dès maintenant, tout de suite) vous allez pouvoir commencer votre chemin avec moi.

Facilement, rapidement, gratuitement.

Tentant ? Je vous ai préparé un petit programme par mail qui dure 4 jours. Je sais que dans notre course folle après le temps, prendre un moment pour soi est assez difficile, alors j’ai voulu aller au plus direct.

Comment faire ? Cliquez sur l’image ci-dessous et laissez-vous guider. J’ai déjà mentionné que c’était entièrement gratuit ?

Je développe mon imaginaire

Vous êtes encore là ? Bien, alors une dernière petite question, afin de m’aider à vous connaître un peu mieux.

Votre imaginaire à vous, vous le classez dans quelle catégorie ?
Belle fleur ou petite graine ?

Votre imaginaire à vous, vous le classez dans quelle catégorie ? Belle fleur ou petite graine ? Click To Tweet

 

P.S:  Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest 🙂

L'imaginaire, à quoi ça sert ?

 

P.S 2: N’oubliez pas de rejoindre le programme:

Je développe mon imaginaire

You Might Also Like

Pas de petit mot

Laisser un petit mot